fr

Tag Archives: GRECE

ATHÈNES, NAISSANCE DE LA DÉMOCRATIE

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

LES GRECS LUTTAIENT CONTRE LA PÉDOPHILIE

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure …

Lire plus »

SPARTE, LE MARXISME JUSQU’À L’EXCÈS

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

ÉDUCATION SPARTIATE

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la …

Lire plus »

SOCRATE, LIBRE AU CENTRE DE L’HUMANISME

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la …

Lire plus »

L’EMPIRE ATHÉNIEN S’ÉCROULE, SOCRATE BOUC ÉMISSAIRE

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

GRÈCE, HUMANISME, OLYMPISME ET CIVILISATION

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la …

Lire plus »

HOMOSEXUALITÉ, TOURMENTS ADOLESCENTS (2/3)

Les adolescents lesbiennes, gays, bisexuels ou transsexuels (LGBT) tentent de se suicider en moyenne 10 à 13 fois plus que les ados hétérosexuels. Dans un rapport publié en 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme qu’il y a un lien entre les discriminations et le suicide des personnes LGBT. Ce taux de tentative de suicide fait un bond lorsqu’il s’agit des personnes …

Lire plus »

CHAQUE ÊTRE HUMAIN A UNE PART DE BISEXUALITÉ

Avant l’apparition des religions monothéistes, la bisexualité était la norme. En fait, la bisexualité consiste à aimer une personne plutôt que son sexe. C’est simple, d’autant plus qu’il est prouvé scientifiquement qu’à la naissance, les parts de masculinité et de féminité sont quasi équivalentes chez tout être humain. C’est donc la religion qui a stigmatisé le plaisir sexuel comme étant …

Lire plus »