fr

INCOMPREHENSION, EDUCATION, INNOVATION ET TOLERANCE

Je voulais être le meilleur partout, sauf à l’école. Ce n’est pas que je ne voulais pas m’instruire, mais en classe je m’ennuyais car je comprenais très vite. Du coup, dès que j’avais compris je souffrais du sempiternel rabâchage destiné aux moins réceptifs. Sans savoir que j’étais un autiste, j’avais rapidement perçu que l’enseignement collectif ne faisait que freiner les meilleurs. Bref, inutile de travailler la vitesse si on passe son temps à attendre les plus lents ?

À l’école j’appris donc qu’il valait mieux développer ses talents plutôt que mettre l’accent sur ses défauts. Au début des années 60, les classes pour les élèves surdoués (qui sont par définition des élèves « différents ») étaient inexistantes. En France c’est seulement au début du XXIème siècle que les responsables de l’éducation nationale tentent de mettre en place une structure adéquate. En attendant, les Aspies continuent à se débrouiller en essayant  tant bien que mal  de juguler une discrimination qui n’est due qu’à  l’ignorance des gens qui les entourent.

Les différences sont difficilement acceptées si elles ont pour conséquence une rupture par rapport à l’ensemble. Faire valoir sa supériorité revient à s’éloigner des autres, les plus nombreux. Quand vous ne rentrez pas dans le moule comme le dit l’aphorisme, vous êtes exclu du groupe. C’est une forme d’isolement contre laquelle il est difficile de lutter. Depuis quelques mois on entend de plus en plus parler des Aspies, et certains comportements commencent à évoluer. C’est un bon début. Une croisade à laquelle je veux m’associer en  démontrant que la tolérance vis-à-vis des gens « différents » reste indissociable du progrès.

Personnellement j’ai amèrement souffert car les personnes autour de moi ne me comprenaient pas. Maintenant je connais une des raisons d’une telle incompréhension : assimiler trop vite est un avantage en soi mais un gros handicap social. Une personne qui a trop souvent raison provoque de la gêne chez son interlocuteur qui finit par la rejeter. Pour ma part, je m’en suis bien sorti car – dès le début – mes deux passions pour le football, puis les affaires furent un vrai refuge, une sorte de giron maternel. Mon statut social draina une cohorte de courtisans toujours présents dès lors qu’ils y trouvaient de l’intérêt.

Les plus à plaindre sont les Aspies discriminés du fait de leur différence : désœuvrés, ils finissent par rechercher l’apaisement dans l’alcool, la drogue ou autres substituts destructeurs. Ceux-ci n’ont aucune passion à laquelle se raccrocher. Il se peut qu’ils n’aient pas la force psychique et mentale nécessaire afin d’en trouver une. Une situation qui peut conduire au suicide des adolescents qui, pourtant, bénéficient de facultés intellectuelles et mentales très supérieures à la moyenne.

Une société décline dès qu’elle rejette ceux qu’elle ne comprend pas. L’innovation et les découvertes sont nées des différences. Mais peut-on dire à un tsunami de s’arrêter dès lors qu’on n’a pu empêcher le tremblement de terre de se déclencher ? Il est donc capital que les informations circulent et que de vrais spécialistes s’expriment. C’est un message à passer à la fois aux gouvernants, qui ne pensent qu’à court terme, mais aussi aux médias, obsédés par l’audimat, qui ne pensent qu’à épouser les thèses des plus nombreux – souvent les moins progressistes.

Les rapports de tout un chacun avec les dirigeants débouchent le plus souvent sur une épreuve de force où seul le résultat compte, quels que soient les moyens employés. Le leader se retrouve généralement seul, minoritaire ou encore mal aimé : s’il réussit il est jalousé, et s’il échoue il est méprisé. Dans les deux cas, il doit toujours faire ses preuves et ne jamais attendre de reconnaissance : une hiérarchie n’est acceptée que si elle présente un intérêt pour ceux qui se sentent dominés.

Extrait de la biographie en préparation : ‘Footballeur, Gay, Asperger’

Sondage d’intérêt

Consulter également

CR7, PELÉ OU ENCORE LA FIFA, SOURCES D’ESPOIR POUR LA COMMUNAUTÉ LGBT ?

À un moment où la politique perd pied, que l’ONU se montre incapable de réguler un temps soit …

CR7, PELÉ OU ENCORE LA FIFA, SOURCES D’ESPOIR POUR LA COMMUNAUTÉ LGBT ?

À un moment où la politique perd pied, que l’ONU se montre incapable de réguler …