fr

04 – Le Sexe dans l’Histoire

ATHÈNES, NAISSANCE DE LA DÉMOCRATIE

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

LES GRECS LUTTAIENT CONTRE LA PÉDOPHILIE

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure …

Lire plus »

SPARTE, LE MARXISME JUSQU’À L’EXCÈS

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

ÉDUCATION SPARTIATE

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la …

Lire plus »

SOCRATE, LIBRE AU CENTRE DE L’HUMANISME

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la …

Lire plus »

L’EMPIRE ATHÉNIEN S’ÉCROULE, SOCRATE BOUC ÉMISSAIRE

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

GRÈCE, HUMANISME, OLYMPISME ET CIVILISATION

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la …

Lire plus »

LE FÉMINISME : D’ALEXANDRE LE GRAND À ROME

Le concept d’homosexualité n’existait pas dans l’Antiquité. Le terme « homosexualité » ne fut d’ailleurs énoncé pour la première fois qu’au XIXème siècle, en 1868. Dans les faits, l’amour entre deux personnes du même sexe ne fut ostracisé que depuis l’émergence des religions monothéistes (le Christianisme et l’Islam) toujours enclines à contrôler leurs ouailles. Bien avant l’émergence de la civilisation grecque, …

Lire plus »

CÉSAR LE CONQUÉRANT

Dans la Rome antique, comme dans la Grèce antique, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. On ne parle ni d’homosexualité, ni d’hétérosexualité à une époque où les rapports sexuels entre …

Lire plus »

CÉSAR S’ÉPREND D’OCTAVE L’HELLÉNISTE (RECONSTITUTION)

Dans la Rome antique, comme dans la Grèce antique, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Pour illustrer ce particularisme sociétal, nous avons repris quelques séquences de l’exceptionnelle et pharaonique série « Rome » pour …

Lire plus »

CÉSAR PROMEUT SON NEVEU OCTAVE (RECONSTITUTION)

Dans la Rome antique, comme dans la Grèce antique, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Pour illustrer ce particularisme sociétal, nous avons repris quelques séquences de l’exceptionnelle et pharaonique série « Rome » pour …

Lire plus »

LA VIE DE ROME HIÉRARCHISÉE

Dans la Rome antique, comme dans la Grèce antique, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. On ne parle ni d’homosexualité, ni d’hétérosexualité à une époque où les rapports sexuels entre …

Lire plus »

ROME, SEXE ET ESCLAVAGE

Dans la Rome antique, comme dans la Grèce antique, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. On ne parle ni d’homosexualité, ni d’hétérosexualité à une époque où les rapports sexuels entre …

Lire plus »

CÉSAR, L’ULTIME DICTATEUR ROMAIN

Dans la Rome antique, comme dans la Grèce antique, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. On ne parle ni d’homosexualité, ni d’hétérosexualité à une époque où les rapports sexuels entre …

Lire plus »