fr

GRÈCE, HUMANISME, OLYMPISME ET CIVILISATION

Lors de la période hellénique, qui coïncide avec la naissance de la démocratie, les relations sexuelles n’étaient pas définies selon des critères biologiques (identité ou différence sexuelle des partenaires) mais selon des critères sociaux, à savoir l’adéquation entre l’usage d’autrui pour le plaisir charnel et sa place dans la structure sociale. Les mœurs de la Grèce antique doivent donc être distingués de l’idée moderne de la sexualité, notamment pour se qui concerne les rapports entre deux personnes du même sexe. Ceux-ci étaient alors considérés comme un modèle éducatif de formation des élites qui perdura jusqu’à la chute de l’Empire romain occidental (Ve siècle apr. J.-C.). Afin de clarifier toute ambiguïté très en cours aujourd’hui pour ceux qui pêchent par ignorance, chez les grecs antiques, la pédophilie, crime consistant à abuser d’enfants impubères, était condamnable à une époque où un enfant était considéré comme adulte dès l’âge de la puberté. Une notion qui perdura jusqu’à l’édiction des premières lois définissant, en France, une majorité civile en 1579. Auparavant, les premières distinctions relèvent du droit romain qui distingue les mineurs (lat. impuberes) des majeurs (puberes). En droit germanique, l’âge de la majorité dépendait de la maturité individuelle qui variait de 10 à 18 ans.

En 1909, l’espérance de vie était encore de 33 ans. L’évolution de celle-ci attendra le 20ème siècle pour augmenter considérablement en fonction des progrès de la médecine : En un siècle, l’espérance de vie doublera pour atteindre 67 ans en 1999. Pour ce qui concerne l’âge d’une majorité légale – donc sans rapport avec les lois de la nature – il faudra attendre 1792 pour que celle-ci soit fixée à 21 ans. C’est seulement en 1974, sous la Présidence de Giscard d’Estaing, pour qu’un mineur devienne majeur à 18 ans. Quant à l’âge de la majorité sexuelle légale, elle varie encore en fonction des pays, des us et coutumes et de principes moraux influencés par une religion qui redevient inquisitrice depuis le début du 21ème siècle.

Consulter également

CR7, PELÉ OU ENCORE LA FIFA, SOURCES D’ESPOIR POUR LA COMMUNAUTÉ LGBT ?

À un moment où la politique perd pied, que l’ONU se montre incapable de réguler un temps soit …

CR7, PELÉ OU ENCORE LA FIFA, SOURCES D’ESPOIR POUR LA COMMUNAUTÉ LGBT ?

À un moment où la politique perd pied, que l’ONU se montre incapable de réguler …