fr

JUSTIN FASHANU, AU SUJET D’UN DRAME (5/6)

En 1990, le footballeur professionnel Justin Fashanu fut la première star internationale à faire un coming-out public au sujet de son homosexualité. Après son exclusion de Nottingham Forest – la meilleure équipe anglaise qui deviendra championne d’Europe – par Brian Clough, un manager homophobe à l’excès, sa carrière périclita et Justin finira par se suicider.

L’homophobie règne en maître dans le milieu du football. Une sévère omerta culpabilisatrice veille à ce que les homosexuels, qui sont proportionnellement aussi nombreux que dans toutes les couches de la population, dissimulent leur sensibilité différente. La FIFA a sévi contre le racisme et ordonné des sanctions qui ont porté leurs fruits, mais qu’en est-il de l’homophobie ? Ne constitue-t-elle pas au même titre que le racisme, une discrimination qui peut amener à des actes criminels, sans parler des séismes psychologiques que les victimes subissent dans une douleur impossible à partager ? Le cas de Justin Fashanu est suffisamment explicite sur ce dernier point.

Qu’attendent les dirigeants de fédérations sportives pour lutter activement contre l’homophobie ?

 Aujourd’hui, l’homosexualité est redevenue un sujet sensible et la tolérance est un comportement en voie de disparition. Face à l’homophobie, les dirigeants du football comme ceux de tous les autres sports se doivent de la combattre prioritairement. Les dirigeants de fédérations sportives ont donc la responsabilité de redonner au sport son éthique originelle. De plus, ce problème d’homophobie pourrait facilement être solutionné : une dose de bonne volonté de la part des dirigeants suffirait. Pas besoin de commissions qui dissertent indéfiniment comme le révélait Platini lorsqu’il était Président de l’UEFA alors qu’en étant le meilleur ami d’Olivier Rouyer, un des principaux défenseurs des droits des membres LBGT dans le football, il connaissait parfaitement l’ampleur du problème. Un discours de Gianni Infantino, le Président de la FIFA, qui admettrait la réalité de l’homosexualité dans le milieu du football et dans la foulée une mise en pratique immédiate des sanctions – identiques à celles appliquées pour le racisme – y suffirait. Le contenu actuel de leurs statuts permet d’ores et déjà l’application d’une telle mesure. Alors qu’attendent-ils ?

Consulter également

L’ENFER DES PRISONS ÉGYPTIENNES POUR LES DÉTENUS GAYS ET TRANS

Derrière les murs des prisons égyptiennes, l’humanité des personnes LGBT est bafouée. Elles sont victimes …

LA RUSSIE HORS DU JEU