fr

GARETH THOMAS, COMING-OUT D’UNE STAR DU RUGBY

Gareth Thomas, 100 sélections avec le pays de Galles, 4 coupes du monde

19 ans après le footballeur Justin Fashanu, et après avoir tenté 2 fois de se suicider, le rugbyman star gallois Gareth Thomas décida également de faire son coming-out par voie de presse. Il est le premier rugbyman à avoir révélé publiquement son homosexualité. D’ailleurs, à l’issue de cette révélation, en déplacement avec les Cardiff Blues à Toulouse – club dans lequel il évolua de 2004 à 2007 en remportant la coupe d’Europe en 2005 – il reçu une standing ovation des 30 000 spectateurs qui assistaient au match.

Gareth Thomas a toujours su qu’il était homosexuel : « Je m’en suis rendu compte à l’école, quand tous mes camarades commençaient à parler des filles ». Mais il l’a toujours dissimulé : « Le rugby est un sport macho. J’avais peur que si on apprenait que j’étais homosexuel on ne retienne que ça et non mes aptitudes pour le rugby”. Il restait donc de marbre face aux blagues homophobes, monnaie courante dans le rugby : « Si quelqu’un jouait mal, ratait une balle ou ne courrait pas assez vite, les gars avaient l’habitude de le traiter de pédé. Ils ne pensaient pas à mal, c’était juste une façon de parler… “

Pour brouiller les pistes, Gareth Thomas se marie : « C’était une couverture. C’était une personne magnifique, qui m’a beaucoup apporté. Mais j’avais une vraie double vie”. Hétéro le jour sur le terrain et chez lui, homo la nuit dans les bars gays de Londres : « J’étais un homme triste et seul, je me cachais de tout. J’ai même voulu me suicider tellement j’avais honte. Je ne pouvais plus continuer comme ça. Un jour j’ai appelé ma femme et je lui ai juste annoncé que j’étais gay ».

Ensuite, il a fallu l’annoncer à ses coéquipiers, faire le fameux « coming-out ». Il redoute leur réaction. Pourtant ça se passe bien : « On a juste parlé de ça comme on aurait parlé de n’importe quelle autre chose. On est allé boire une pinte au pub, ils m’ont tapé sur l’épaule et ils m’ont dit « T’inquiète pas mon pote, tout est comme avant ». C’était inattendu ».

Aujourd’hui il vit sa vie comme il l’entend. Devenu une icône gay, il a sorti une autobiographie intitulée « Fier » : « Etre moi sans me cacher, c’est une sensation incroyable !

Consulter également

L’ENFER DES PRISONS ÉGYPTIENNES POUR LES DÉTENUS GAYS ET TRANS

Derrière les murs des prisons égyptiennes, l’humanité des personnes LGBT est bafouée. Elles sont victimes …

LA RUSSIE HORS DU JEU